Les deux chefs d'État vont se rencontrer lors d'un sommet historique, après plusieurs mois de tensions arrivées à leur paroxysme. 

Rebondissement spectaculaire dans l'un des conflits les plus inquiétants du globe. Le président des États-Unis a fait savoir qu'il acceptait de rencontrer le leader nord-coréen Kim Jong Un, lors d'un futur sommet historique.

Cet accord, impensable il y a quelques semaines, intervient après deux années d'échanges houleux et de promesses de guerre entre Washington et Pyongyang. De vives tensions qui n'ont fait que s'accentuer ces derniers mois, liées au développement du programme nord-coréen en matière de frappes nucléaires.

Ce jeudi soir, lors d'une brève allocution devant la West Wing de la Maison-Blanche, Chung Eui-yong, conseiller national sud-coréen à la Sécurité, a annoncé que Donald Trump avait répondu oui à l'invitation de la Corée du Nord de se rencontrer. Kim Jong Un avait récemment fait part "de son désir de rencontrer le président Trump le plus vite possible". "Le président Trump a apprécié le compte-rendu et a dit qu'il rencontrerait Kim Jong Un d'ici fin mai pour parvenir à la dénucléarisation permanente", a précisé le conseiller. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !