Corbière a bénéficié de fonds sociaux

Les révélations continuent pour le député Alexis Corbière, furieux que Le Canard Enchaîné ait révélé qu'il avait bénéficié, avec son épouse Raquel Garrido, de fonds sociaux pour faire rénover leur maison alors même qu'ils percevaient déjà d'importants salaires. 

Le député LFI Alexis Corbière a réagi aux révélations du Canard Enchaîné, publiées ce mercredi 31 octobre. Dans un long communiqué posté sur son compte Twitter, il qualifie cet article d'"infamant". 

Le Canard Enchaîné affirme qu'Alexis Corbière et son épouse, Raquel Garrido, ont touché des fonds sociaux suspects pour rénover leur maison, alors même qu'ils percevaient déjà des salaires conséquents en tant que député et chroniqueuse télé. 

Alexis Corbière reconnaît dans un premier temps avoir bien bénéficié de ces fonds sociaux : "J'ai confirmé à Hervé Liffran, journaliste du Canard enchaîné qui m'a interrogé sur le sujet, que ma famille a sollicité et obtenu une subvention de l'ANAHdans le cadre du programme 'Habiter Mieux' destiné à inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique", tout en soulignant avoir touché cette aide dans la cadre d'une "politique incitative à la transition écologique".

"Je n'ai fait que respecter les règles qui régissent ce dispositif et me plier aux plafonds définis par la loi", se défend le député, qui dit avoir indiqué à l'ANAH son revenu fiscal de référence, figurant sur le dernier avis d'imposition de son foyer, soit : 37 451€. Ce qui ne dépasse pas le plafond des revenus dits "très modestes", fixé quant à lui à 47 279 euros par ménage. "Il m'est donc particulièrement insupportable de lire, dans ce journal satirique, que les travaux étaient en quelque sorte une filouterie préméditée de ma part", s'insurge le député. 

"C'est la loi, et strictement la loi, qui a été appliquée par l'étude de ma demande de subvention. J'ai été traité comme tout citoyen. Je n'ai bénéficié d'aucun avantage ni privilège. Je réprouve absolument le procédé du Canard enchaîné qui consiste à jeter le discrédit sur un citoyen, et une famille, qui respectent la loi", a conclu Alexis Corbière. 

Mais selon Le Canard Enchaîné, les travaux de rénovation énergétiques entrepris par le député et son épouse s'élèveraient à 19 754 euros. Une somme pour laquelle ils auraient perçu une aide conséquente de 12 000 euros de la part de l'Agence National de l'Habitat (ANAH) en déclarant des revenus d'antan, bien éloignés de ceux perçus au moment des travaux, affirme le journal. 

Rubriques

Politique