Alors que la tension était à son comble entre Emmanuel Macron et Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur a proposé au président de quitter ses fonctions, une suggestion balayée par Macron. 

Les ennuis politiques d'Emmanuel Macron ne semblent pas près de s'arrêter de sitôt. Après l'affaire Benalla et différentes sorties médiatiques qui ont défrayé la chronique, le président de la République doit affronter un ministre de l'Intérieur de plus en plus remuant : Gérard Collomb. Celui-ci a en effet annoncé au Figaro avoir remis sa démission au président, une demande refusée par ce dernier, confirme l'Élysée.

Une démission poussée par la volonté de Gérard Collomb de se présenter aux municipales de Lyon, et donc de quitter le ministère de l'Intérieur au printemps prochain, après les élections européennes. Cette communication devait servir à désamorcer une polémique, qui a finalement eu lieu, quand l'opposition n'a pas manqué de fustiger un ministre de l'Intérieur qui ne serait déjà plus à la tâche. 

L'Élysée a pour sa part tenu à assurer auprès de LCI qu'en maintenant Collomb à son poste, Emmanuel Macron lui a ainsi "renouvelé sa confiance et lui a demandé de rester pleinement mobilisé sur sa mission pour la sécurité des Français". Une manière également de consolider des relations compliquées entre les deux hommes depuis l'affaire Benalla. Lors de son audition, Gérard Collomb a en effet renvoyé de manière systématique la responsabilité de l'affaire à l'état-major de l'Élysée, tout en critiquant le "manque d'humilité" du gouvernement dans sa manière de mener les réformes. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !