Tandis que Gérard Collomb a démissionné de ses fonctions de ministre de l'Intérieur ce mercredi 3 octobre, lors d'une passation de pouvoir particulièrement froide avec Edouard Philippe, Roselyne Bachelot a livré sa théorie sur les causes de son départ...

Invitée sur le plateau de "C à vous", Roselyne Bachelot a livré son interprétation de la démission récente de Gérard Collomb, désormais ex-ministre de l'Intérieur. D'après l'ancienne politique, Gérard Collomb était tout simplement "malheureux à ce poste". 

"Ça transpirait, ça se voyait. Je connais les hommes et les femmes politiques. C'est terriblement dur ce qu'on fait, ce que j'ai fait. Si en plus on est malheureux, alors on est au fond du trou", a-t-elle expliqué, tandis qu'Anne-Elisabeth Lemoine la questionnait : "Il était dépressif, c'est ça?". "Je le pense oui", a répliqué sans détour Roselyne Bachelot. 

Ce mercredi, Jean-Michel Apathie expliquait pour sa part que le désarroi de Collomb avait sûrement été causé par les critiques du chef de l'Etat de son Premier ministre suite à son audition par la commission d'enquête parlementaire en pleine affaire Benalla. Le ministre de l'Intérieur s'était à ce moment-là désolidarisé d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe quant à sa connaissance du statut de l'ex-chargé de mission à l'Elysée. "Le 10 septembre, Édouard Philippe réunit Gérard Collomb, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte. Cette dernière reproche au ministre de les avoir abandonnés dans l'affaire Benalla", rapporte Jean-Michel Apathie. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !