Cohn-Bendit N° 2 aux Européennes

« Nous avons décidé d’un commun accord (avec le président de la République) que je ne pouvais pas succéder à Nicolas Hulot » a déclaré Daniel Cohn-Bendit sur LCI le 2 septembre, au lendemain de sa rencontre avec Emmanuel Macron.

Risible. D’abord parce que François de Rugy était déjà officieusement désigné ensuite parce que Dany se plaçait au même rang que le Chef de l’État.

Cela dit, pourquoi Emmanuel Macron a-t-il entretenu le suspense, laissant croire à la possible nomination de Cohn-Bendit ?

Tout simplement pour montrer que tous les chefs écolos ne condamnent pas sa politique. Et aussi pour caresser dans le sens du poil l’ancien leader de Mai-68, sur lequel il compte pour accepter d’être numéro 2 sur la liste LREM aux élections européennes.

Le chef de l’État a peur que Nicolas Hulot, ressassant son échec, ne décide de soutenir le candidat écolo auxdites Européennes. Ou pire encore qu’il décide de conduire sa propre liste.

Malin cet Emmanuel !

Rubriques

Politique