Chikirou accusée de vol par Le Média

Le Média, qui a porté plainte contre X pour des vols de matériel et de documents dans ses locaux lors du départ de Sophia Chikirou, ancienne présidente de la webTV révoquée en juillet dernier, vise clairement l'ex-directrice de la communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon...

D'après Mediapart et Radio France, la direction de la webTV Le Média a déposé deux plaintes contre X concernant des vols commis lors du départ de Sophia Chikirou, révoquée de sa fonction de présidente en juillet dernier. Sophia Chikirou, ancienne directrice de communication pour Jean-Luc Mélenchon, impliquée dans l'enquête préliminaire sur la campagne présidentielle de La France Insoumise, se retrouve donc visée par deux nouvelles plaintes bien que celles-ci aient été déposées contre X.

Transmises le 26 octobre auprès du procureur de la République de Paris et déposées la veille, ces deux plaintes font état de vol de matériel, mais également de documents administratifs et financiers dans les locaux du Média, situés à Montreuil. L'actuelle présidente du Média explique avoir porté plainte avant tout pour valider l'opposition à deux chèques bancaires, disparus lors de ce vol. 

Les plaintes, que Mediapart a pu consulter, soulignent le fait que Sophia Chikirou était censée "restituer toutes les possessions de la SDPLM, biens matériel, informations, code d’accès, etc." après sa révocation. Or, cette restitution n'a jamais eu lieu, les locaux du Média ayant été fermés pour congés. Un mois plus tard, lors du retour des équipes, la direction a constaté que "le bureau de Mme Chikirou avait été entièrement vidé de tous ses dossiers ainsi que du matériel de bureautique appartenant à la SDPLM, et qu’il était refermé à clef".  La présidente du Média estime que les locaux ont donc fait l'objet d'une "intrusion sans effraction". 

De son côté, Sophia Chikirou qui affirme dans un échange de mails joints à la plainte avoir perdu les clefs de son bureau, dénonce une "tentative de manipulation". Son avocat indique qu'elle n'avait "absolument aucune connaissance qu'un vol de biens appartenant au Média aurait pu être commis cet été".

Rubriques

Politique