Castaner sous pression

Depuis plusieurs jours, le ministre de l’Intérieur enchaîne auditions après auditions à l’Assemblée ainsi qu’au Sénat afin de répondre aux questions et doutes des élus.

Castaner est de nouveau sous le feu des critiques du peuple et des parlementaires après ses déclarations hâtives suite à l’attaque au couteau qui a eu lieu à la préfecture de police de Paris. En effet, seulement quelques heures après l’incident, Castaner avait déclaré que l’assaillant n’avait jamais montré de signes de radicalisation. Ses propos ont été démentis par le parquet national antiterroriste. Depuis, Castaner essaie tant bien que mal de réparer son erreur. Il fait également de nouveau face au profil d’incompétent que lui attribue l’opposition.

Les auditions se suivent mais ne se ressemblent pas. Si Christian Cambon s’est dit satisfait des éclairages apportés, ce n’est pas le cas de la députée LR Annie Genevard qui a déclaré “Quand on ne sait pas, il vaut mieux ne pas dire et courir le risque de décrédibiliser la parole publique !”. Heureusement pour lui, Edouard Philippe est venu à son secours en le défendant pour la troisième fois cette année. Ce dernier a affirmé que Castaner ne démissionnerait pas.

Rubriques

Politique