Le 3 août, les comptes de campagne des candidats à l'élection présidentielle ont été discrètement publiés sur le Journal officiel. Des chiffres qui n'ont pas échappé à nos confrères de RTL.

Les comptes de campagne de chaque candidat ont été publiés il y a quelques jours sur le Journal officiel. Passés inaperçus dans un premier temps, ces montants ont finalement été découverts par RTL. Les chiffres ont été fournis par les candidats eux-mêmes, avant d'être ensuite transmis à la Commission des comptes de campagne (CNCCFP) qui a pour rôle de valider ou d'invalider les dépenses d'ici janvier prochain.

Il ressort de ces sommes que cette élection présidentielle n'a pas été aussi coûteuse que la précédente. Alors que le plafond légal s'élève à 16.851.000 euros pour les candidats du premier tour et 22.509.000 pour ceux qui atteignent le second, il apparaît qu'aucun candidat n'a atteint ces sommes, pas même Nicolas Sarkozy qui avait déboursé près de 40 millions d'euros pour sa campagne de 2012.

La campagne la plus onéreuse a été celle d'Emmanuel Macron, qui a dépensé 16,8 millions d'euros sur les deux tours. À l'opposé se trouve Jean Lassalle, qui s'est contenté - ou a dû se contenter - de 257.000 euros pour promouvoir sa candidature. Rien d'étonnant dans ces deux bouts de classements. C'est entre les deux que le tableau a de quoi étonner, avec Benoît Hamon en deuxième place. Son échec cuisant au premier tour lui aura tout de même coûté 15,2 millions d'euros... une somme qui n'a probablement pas aidé le Parti socialiste à se remettre de sa défaite, à tel point qu'il est aujourd'hui contraint de revendre son siège de Solferino.

Derrière cette médaille d'argent, Fillon et Le Pen se suivent avec respectivement 13,8 millions et 12,5 millions d'euros de dépenses.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !