Bernard Tapie devant la justice

Depuis ce lundi 11 mars, Bernard Tapie est jugé dans l'affaire de l'arbitrage frauduleux de 2008, qui lui avait permis de gagner 403 millions d'euros afin de solder un ancien litige avec le Crédit Lyonnais concernant la vente d'Adidas.

Lundi après-midi, Bernard Tapie est arrivé discrètement au tribunal de Paris, où il est jugé pour escroquerie et détournement de fonds publics aux côtés de cinq autres coprévenus, dont l'actuel patron d'Orange Stéphane Richard. 

Affaibli par la maladie, mais combatif

L'homme d'affaires atteint d'un cancer de l'estomac a stoppé tout traitement médical afin de se défendre au mieux. Il est arrivé amaigri, mais combatif. Bernard Tapie est jugé pour escroquerie dans l'affaire de l'arbritrage frauduleux de 2008 qui lui avait valu de percevoir la somme de 403 millions d'euros afin de solder son litige avec le Crédit Lyonnais. Il est également jugé pour détournement de fonds publics. L'homme d'affaires encourt sept ans d'emprisonnement ainsi que 375 000 euros d'amende. 

Affaibli par la maladie, Bernard Tapie n'en demeure pas moins combatif et souhaite démontrer durant son procès qu'il n'a pas "volé le contribuable". À ses côtés comparaissent son ancien avocat Maurice Lantourne, l'un des trois protagonistes ayant rendu la sentence jugée frauduleuse, Pierre Estoup, le patron d'Orange Stéphane Richard, à l'époque directeur de cabinet de la ministre de l'Économie Christine Lagarde, ainsi que Jean-François Rocchi et Bernard Scemama, les deux anciens dirigeants des entités en charge de gérer le passif du Crédit Lyonnais. 

Rubriques

Politique