En septembre 2017, les proches de Bernard Tapie rendaient public son cancer généralisé. Alors que les ennuis judiciaires semblent le rattraper, ses détracteurs accusent l'homme d'affaires de mettre en avant son cancer pour tenter d'y échapper...

Fin septembre, René Malleville, très proche de Bernard Tapie, annonçait le cancer généralisé de l'ancien président de l'Olympique de Marseille sur Twitter. « Je pense que toute sa famille va le soute­nir physique­ment, mora­le­ment. Nous, ses amis, qu’il sache qu’on est avec lui par la pensée », écrivait-il alors. Une annonce qui avait profondément attristés les fans de l'OM et qui avait été rapidement confirmée par ses proches, dont sa femme Dominique qui expliquait à l'AFP : « Bernard souffre d’un cancer de l’es­to­mac avec exten­sion sur le bas de l’œso­phage. Il est traité par le service d’on­co­lo­gie de l’hô­pi­tal Saint-Louis par un programme de chimio­thé­ra­pie adapté. On espère une inter­ven­tion chirur­gi­cale possible avant la fin de l’an­née. »

Alors que Bernard Tapie doit se faire opérer ce mardi 9 janvier, soit le lendemain d'une audience concernant l'affaire Adidas à laquelle il n'a donc pas pu se rendre en raison de l'intervention chirurgicale, ses adversaires l'accusent de joueur de son cancer pour se soustraire à la justice. 

« Nous regret­tons et déplo­rons l’état de santé de M. TapieNéan­moins, son hospi­ta­li­sa­tion n’étant prévue que pour le 9 janvier […], il [était] parfai­te­ment possible qu’il assiste à l’au­dience du 8 janvier », ont expliqué dans un cour­rier adressé au tribu­nal de Bruxelles les avocats de l'accusation, qui ont également accusé  l’homme d’af­faires d’ « instru­men­ta­li­ser sans pudeur » sa mala­die et de s’en servir comme « une stra­té­gie de retar­de­ment »...

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !