Benalla porte plainte contre X

Après la diffusion des enregistrements révélés par Medipart, l'ancien chargé de sécurité de l'Elysée a décidé de porter plainte contre X, contestant la légalité des conditions d'enregistrement des conversations tenues avec Vincent Crase. 

Nouveau rebondissement dans l'affaire Benalla. Alors que les enregistrements publiés par Mediapart ont relancé les investigations judiciaires, Alexandre Benalla a décidé de contre-attaquer, en déposant une plainte contre X.

Jeudi 14 février, l'ancien chargé de sécurité du palais de l'Elysée a ainsi déposé une plainte pour "détention illicite d'appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d'interceptions", "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "atteinte à la représentation de la personne", a confirmé son avocate Jacqueline Laffont. 

Avec cette plainte, Alexandre Benalla entend contester la manière dont ont été réalisées ces captations téléphoniques, puisqu'elles ne relèvent ni d'écoutes judiciaires, ni d'écoutes administratives faisant l'objet de déclarations, comme l'ont confirmé les services de Matignon et une enquête du parquet de Paris. 

Le 4 février dernier, le parquet de Paris a d'ores et déjà ouvert une enquête pour "atteinte à la vie privée", une ouverture qui faisait suite à la diffusion par Mediapart d'extraits dans lesquels Alexandre Benalla et Vincent Crase se félicitaient de recevoir le soutien d'Emmanuel Macron, dans l'affaire des violences commises le 1er mai 2018, place de la Contrescarpe. 

Rubriques

Politique