Balkany, c’est fini

Depuis lundi, le procès des époux Balkany s’est ouvert à Paris et est au centre de l’actualité des médias. Accusés de multiples délits, un premier jugement a été émis par le Parquet National Financier (PNF).

Jeudi 16 mai, le procureur du Parquet National Financier a dénoncé “l’acharnement à frauder” du couple Balkany et a requis quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt contre Patrick Balkany. Isabelle Balkany a, elle, écopé de quatre ans de prison dont deux fermes. Pour ces accusations de “fraude fiscale”, le juge a également requis dix ans d’inéligibilité.

L’un des deux procureurs, Arnaud de Laguiche, s’est directement exprimé du prévenu : “Vous êtes un grand fraudeur fiscal monsieur, de tels comportements, notamment quand ils viennent d’élus, ne sont pas tolérables”. Ce premier jugement ne concerne que les accusations de “fraude fiscale”. A partir du lundi 20 mai et pendant un mois, le couple sera jugé pour blanchiment et corruption, principales accusations de ce procès. Suite au rendu officiel du jugement, Patrick Balkany pourrait donc être directement incarcéré. Son épouse, Isabelle Balkany est encore hospitalisée suite à sa tentative de suicide ce 1er mai.

Rubriques

Politique