Alors que le procureur spécial en charge d'enquêter sur de possibles ingérences de la Russie dans l'élection présidentielle, vient d'orienter son enquête sur une probable tentative d'obstruction de la justice par Donald Trump, ce dernier songe à le limoger à son tour, après avoir renvoyé le chef du FBI qui enquêtait sur cette même affaire. Une hypothèse envisagée, qui effraie jusqu'aux plus proches collaborateurs du président américain.

D'après Christopher Ruddy, journaliste conservateur et ami de Donald Trump, ce dernier envisagerait sérieusement de renvoyer le procureur spécial Robert Mueller, en charge de l'enquête sur de possibles collusions entre les équipes de Donald Trump et la Russie.

Une intention qui a tout de suite déclenché une vaste controverse, alors que le président des États-Unis n'avait pas hésité à limoger James Comey, le patron du FBI qui enquêtait alors sur la même affaire.

Face aux journalistes, Huckabee Sanders, porte-parole de la Maison-Blanche, a tant bien que mal tenté de désamorcer la polémique en assurant que "même si le président a tous les droits" requis pour renvoyer Robert Mueller, "il n'en a pas l'intention".

Il n'en reste pas moins que depuis que le procureur spécial a ouvert dans son enquête un chapitre concernant une probable obstruction de la justice par Donald Trump, ce dernier est à cran. Pour le Washington Post, cela ne fait aucun doute, le président des États-Unis, qui a déjà montré qu'il était capable de renvoyer le chef du FBI, entend intimider Robert Mueller en laissant entendre qu'il serait dans ses cordes de faire de même avec lui. D'autant plus que Donald Trump se méfie de la personnalité de Mueller, depuis qu'il a appris que ce dernier était un proche de James Comey, l'ancien patron du FBI limogé.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !