Amazonie : le Brésil change d’avis

Finalement, le Brésil est d’accord pour recevoir une aide internationale afin d’éteindre les incendies en Amazonie.

Mardi, le Brésil a annoncé qu’il était finalement “ouvert” à une aide financière “d’organisations étrangères et même de pays”. Après avoir rejeté la proposition du G7, Jair Bolsonaro est revenu sur sa position, en posant toutefois une condition : le Brésil doit avoir le contrôle sur ces fonds. Son porte-parole a expliqué : “Le point essentiel est que cet argent, une fois entré au Brésil, n’aille pas à l’encontre de la souveraineté brésilienne et que la gestion des fonds soit sous notre responsabilité”.

Jair Bolsonaro a demandé au président Emmanuel Macron de “retirer les insultes qu’il a proférées contre [sa] personne”. Il a ajouté : “D’abord il m’a traité de menteur et ensuite, d’après mes informations, il a dit que notre souveraineté sur l’Amazonie était une question ouverte”. Pour lui, le contrôle du Brésil sur l’Amazonie, dont il possède au moins 60%, doit être maintenu. En effet, Emmanuel Macron avait évoqué l’idée de conférer à l’Amazonie un statut international, ce que Jair Bolsonaro n’a décidément pas apprécié. Mais il peut toujours compter sur le soutien de son homologue américain Donald Trump.

Rubriques

Politique