Amazonie : l’aide du G7 rejeté

Les pays du G7 ont décidé de débloquer en urgence la somme de 20 millions de dollars pour aider le Brésil à éteindre les incendies en Amazonie. Une aide que le président a rejetée.

Les 20 millions de dollars promis au Brésil devaient servir à envoyer de nouveaux avions bombardiers d’eau. Le G7 a également convenu d’un plan d’aide “d’au moins 30 millions” de dollars pour la reforestation, au niveau de l’ONU, selon Emmanuel Macron. Le chef de cabinet du président brésilien Jair Bolsonaro, Onyx Lorenzoni, a répondu aux pays du G7 : “Nous remercions [le G7 pour son offre d’aide], mais ces moyens seront peut-être plus pertinents pour la reforestation de l’Europe”.

Sur Twitter, le président brésilien lui-même a renchéri : “Nous ne pouvons accepter qu’un président, Macron, lance des attaques déplacées et gratuites contre l’Amazonie, ni qu’il déguise ses intentions derrière l’idée d’une “alliance” de pays du G7 pour “sauver” l’Amazonie, comme si c’était une colonie”. Dimanche, 1 113 nouveaux départs de feu ont eu lieu au Brésil, selon l’Institut national de recherche spatiale. De nombreux habitants sont victimes de toux, d’irritations oculaires, de troubles respiratoires ou encore de fièvres.

Rubriques

Politique