30 jihadistes vont sortir de prison en 2019

La ministre de la Justice, qui a annoncé la sortie de prison d'une trentaine de jihadistes cette année, a également assuré "un suivi extrêmement strict par les services de renseignement territoriaux". 

Invitée ce jeudi matin sur RTL, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a estimé à une trentaine le nombre de jihadistes devant être libérés des prisons françaises en 2019. Des jihadistes ayant purgé leur peine qui dès leur sortie feront l'objet "d'un suivi extrêmement strict par les services de renseignement territoriaux", a également assuré la ministre. 

"Lorsque nous sommes face à des détenus de ce type, il y a une évaluation de leur dangerosité, il y a un placement dans un quartier étanche", a-t-elle également expliqué tout en rectifiant "les chiffres les plus farfelus" qui lui ont été donnés d'entendre ce mercredi à l'Assemblée. "Un député parlait d'une centaine, ce n'est pas le cas", a-t-elle assuré. 

Le cas problématique des mineurs détenus en Syrie

Nicole Belloubet a aussi été interrogée sur le retour épineux des jihadistes français détenus actuellement par les Kurdes, en Syrie. "La question importante ce sont celles des enfants qui sont sur site, accompagnés de leur mère ou de leur père", a-t-elle fait savoir tout en assurant, là encore, que "plusieurs options" étaient à l'étude. 

"Il y a des chiffres qui ne sont pas stabilisés, parce que nous ne sommes pas exactement en mesure de savoir combien il y a de Français dans tous les camps. Nous ne pouvons les situer", a-t-elle fait savoir. 

Rubriques

Politique