Zahia dévoile les raisons qui l'ont poussée à devenir escort-girl

À seulement 16 ans, Zahia Dehar entrait dans le monde de la prostitution. Aujourd'hui, elle révèle les raisons qui l'ont convaincue de se lancer dans le monde des escorts.

L'affaire Zahia avait fait grand bruit il y a quelques années. Plusieurs footballeurs avaient été suspectés d'avoir fait appel aux services de la jeune femme. Mais ces relations n'ont été prouvées que pour deux d'entre eux seulement : Karim Benzema et Franck Ribéry.

Interrogée par le magazine Antidote, Zahia Dehar revient sur les raisons qui l'ont motivée à commencer à travailler en tant qu'escort-girl. "En Algé­rie j’étais toujours la première de la classe et, d’un coup, je me retrou­vais dernière. Et tous mes rêves, tout ce que je voulais faire depuis toute petite, je savais que ça n’al­lait plus être possible. Il fallait que je trouve une autre solu­tion", raconte-t-elle, expliquant qu'à son arrivée en France elle ne parlait pas la langue et a eu beaucoup de mal à s'adapter à cause de "problèmes familiaux" et de problèmes d'argent. 

"Je ne voulais pas rester vierge"

"J’étais jeune et je voulais avoir des rela­tions sexuelles. Je ne voulais pas rester vierge. Et puis je me suis dit : “J’ai quoi comme possi­bi­li­tés ?” Toutes les filles de mon âge avaient un petit copain, elles étaient amou­reuses pendant un mois, puis elles étaient tristes, puis elles chan­geaient, puis elles avaient un nouveau petit copain et refai­saient la même chose", explique-t-elle. Ce sont ces raisons et ses besoins d'argent qui l'ont poussées à rentrer dans le monde des escort girls.

Elle s'est alors mise à rencontrer des escort-girl et à les accompagner pour apprendre les ficelles du métier. "Je les suivais un peu, je voyais ce qu’elles disaient, ce qu’elles faisaient… Je me prenais un peu pour une grande ; en fait, j’étais pres­sée de gran­dir, d’être indé­pen­dante. C’est pour ça que je me suis mise à sortir, à aller vers d’autres aven­tures, pour moi, je prépa­rais mon avenir", détaille-t-elle.

Elle raconte qu'elle pouvait gagner jusqu'à "20 000 euros" par mois, mais qu'elle n'économisait rien, préférant tout dépenser dans le shopping avant de lancer sa marque de lingerie après l'affaire Zahia en 2008.

 

#corse #corsica #holiday #summer #sun

Une publication partagée par ? Zahia Dehar ? (@zahiaofficiel) le

Rubriques

People