Yves Saint Laurent : sa nièce révèle le secret qui l'a détruit

Marianne Vic, la nièce d'Yves Saint-Laurent, fait quelques révélations dans son dernier livre : la jeune femme met en avant des secrets de famille qui ont condamné son oncle à l'autodestruction. 

Durant des années, Yves Saint Laurent a beaucoup fait parler de lui, mais pas que pour ses talents dans la mode. Le couturier avait en effet un fort penchant pour l'autodestruction, sa nièce Marianne Vic nous explique tout dans son dernier livre. 

Un secret de famille

Après la diffusion des films autobiographiques centrés sur le couturier Yves Saint Laurent, son penchant pour l'autodestruction et ses divers excès ont été dévoilés au grand jour. Sa nièce Marianne Vic revient sur le sujet à travers son dernier livre Rien de ce qui est humain n'est honteux, afin de nous éclairer sur le sujet. D'après elle, si son oncle mettait sa santé en péril et avait une forte tendance à s'autodétruire, il y avait une raison : la source des problèmes du célèbre créateur serait familiale, et plus précisément cela proviendrait de sa mère. 

Yves Saint Laurent : sa faille révélée au grand jour 

Selon Marianne, si Yves Saint Laurent s'autodétruisait, c'était pour mieux refouler un secret de famille. « J’ai fini par me dire qu’au lieu de faire des détours par des personnages fictifs, je devais racon­ter ce qui s’était passé dans ma vie », raconte Marianne, qui expose ensuite au grand jour le secret de famille qui pesait tant sur le célèbre couturier : sa grand-mère lui aurait confié son triple secret « le viol de sa mère, Marianne Muller. Elle, Lucienne, la bâtarde née de ce viol. Puis l’in­ceste qui rava­gea son adolescence. » Marianne ajoute même « Yves avait honte de sa mère ». 

Malgré le soutien inconditionnel de son compagnon Pierre Bergé, Yves Saint-Laurent s'est plongé dans l'autodestruction pour oublier toute cette honte qu'il ressentait pour sa mère, mais aussi pour lui-même « Pierre Bergé a fait ce qu’il a pu. Rien ne peut lui être repro­ché. Mon oncle avait honte de ce qu’il était devenu. Il n’a pas supporté sa dégra­da­tion physique… Ni le reste. » 

Rubriques

People