« Les yeux dans les yeux », Darmanin assure n'avoir « jamais abusé d'aucune femme »

Tout en réaffirmant sa volonté de ne pas démissionner de ses fonctions, le ministre des Comptes publics accusé de viol jure qu'il n'a jamais abusé d'aucune femme. 

Face à Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin, Gérald Darmanin, visé par une plainte pour viol et une autre pour abus de faiblesse, assure n'avoir « jamais abusé d'aucune femme » ni de son « pouvoir ». Vendredi dernier, le ministre des Comptes publics avait salué le « deuxième classement sans suite » de l'enquête préliminaire concernant une accusation de viol le visant, tout en précisant qu'il maintenait sa plainte pour dénonciation calomnieuse. « Je suis à ma tâche et je suis tranquille comme Baptiste », a souligné Gérald Darmanin sur RMC/BFMTV. 

« Les yeux dans les yeux », reprenant ainsi une expression associée à Jérôme Cahuzac qui démentait en 2013 posséder un compte caché en Suisse, Gérald Darmanin a juré n'avoir jamais abusé qui que ce soit. Tout en se réjouissant de la libération de la parole pour les femmes, le ministre a tout de même insisté sur le « respect de la présomption d'innocence ». 

Darmanin a également assuré n'avoir jamais pensé à démissionner. « Quel serait ce monde dans lequel, dès qu'une accusation est portée contre un responsable politique ou un journaliste, on devrait démissionner ? », a-t-il questionné. 

Rubriques

People