Will Smith victime de racisme

Will Smith avoue avoir été victime de violence raciale quand il a grandi à Philadelphie dans les années quatre-vingt. « J’ai été appelé Nègre par les flics à plusieurs reprises ». Il accuse le maire de l’époque, Rizzo, un ancien chef de la police, d’avoir favorisé ce racisme. « Les Italiens n’aimaient pas les Afro-Américains ». Il se félicite du mouvement Black Lives Matter qui bouleverse la donne. « Il faut que le racisme s’arrête » poursuit-il ! Il appelle à manifester pacifiquement et d’éviter toutes formes de violence qui se retourneraient contre le mouvement.

Rubriques

People