Une pneumonie mortelle

En Chine, une pneumonie inconnue fait six morts, deux cas en Thaïlande, un au Japon et un cas suspect en Australie.

Cette épidémie est survenue juste avant les vacances du Nouvel An lunaire. Des dizaines de millions de personnes pouvant être contaminées prennent le bus, le train et l’avion.

Ce mardi 21 janvier, une sixième personne est morte dans le pays, victime de ce nouveau type de coronavirus. Ce virus est similaire au SRAS (syndrome respiratoire aigu) qui était extrêmement contagieux et avait tué 650 personnes en Chine continentale et à Hongkong en 2002 et 2003.

Ce mystérieux coronavirus aurait été trouvé dans un marché de Wuhan, en Chine qui a été fermé le 1er janvier. Selon un professeur, responsable de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur à Paris : « on suppose que la source était des animaux vendus dans ce marché et qu’il y a eu un passage chez l’homme ». L’OMS pense qu’un animal serait « la source primaire la plus vraisemblable » avec « une transmission limitée d’humain à humain par contact étroit ».

Selon la Commission nationale de la santé, 291 cas ont été détectés et 122 patients sont en observation. Les autorités locales vont de ce fait, prendre des mesures afin d’éviter une pandémie.

Rubriques

People