Suicide de Mark Salling, jugé pour pédopornographie : ses victimes privées d’indemnisation ?

Mark Salling, reconnu coupable de possession de milliers d'images pédopornographiques, devait être jugé en mars 2018. L'ancien acteur de "Glee" risquait une peine de prison d'après l'accord passé avec les juges. Une peine qu'il ne purgera pas puisqu'il vient de se suicider par pendaison, échappant ainsi à son jugement.

Mark Salling, reconnu coupable en octobre 2017 de possession de plus de 50.000 images pédopornographiques, devait répondre de ses actes devant la justice en mars 2018. L'ancien acteur de la série "Glee" risquait jusqu'à sept ans de prison. Mais à 35 ans, il a préféré se suicider, échappant ainsi à la fin de son procès.

Ce mardi 30 janvier, l'acteur a été retrouvé pendu à un arbre, à proximité de sa propriété de Los Angeles. Celui qui interprétait Puck dans Glee avait déjà tenté de mettre fin à ses jours l'été dernier, en se tranchant les veines, affirme TMZ. Toujours selon le média américain, l'accord qu'avait passé Mark Salling avec la justice le condamnait à verser 250.000 dollars ainsi que 50.000 dollars à chacune de ses victimes, si ces dernières se manifestaient pour réclamer un dédommagement. Le comédien, dont la carrière était finie suite à ce scandale, a préféré se soustraire à ses obligations en s'ôtant la vie.

En effet, son suicide implique que le juge ne peut plus le condamner post-mortem. Si ses victimes veulent être indemnisées, elles vont devoir intenter une nouvelle action en justice, cette fois-ci contre les héritiers de Mark Salling. Un bras de fer qui s'annonce d'ores et déjà éprouvant, mais peut-être nécessaire pour les victimes dans leur processus de réparation. 

Rubriques

People