Les stars de la série "Les Frères Scott" accusent le producteur de harcèlement sexuel

Nouvelle révélation de harcèlement sexuel dans l'univers télévisuel. Cette fois-ci, c'est au tour du producteur de la célèbre série à succès "Les Frères Scott" de faire l'objet de telles accusations...

Kevin Spacey, Gilbert Rozon, Steven Seagal... Les noms tombent depuis la révélation du scandale Weinstein et les accusations sont lourdes à l'encontre de ces personnalités, accusées de faits de harcèlement sexuel ou de viols. 

Cette semaine, une ancienne scénariste de la série américaine "Les Frères Scott" a pris la parole pour accuser le producteur de la série de harcèlement sexuel. Audrey Wauchope rapporte ainsi : « Dire que nous avons quitté ce travail démo­ra­li­sées et déso­rien­tées serait un euphé­misme. Une des premières choses qu’on nous a dit, c’est que le showrun­ner recru­tait les femmes scéna­ristes sur leur physique. C’était pour ça que vous étiez là : parce qu’il voulait vous baiser. »

D'après elle, le comportement du producteur et créateur de la série, Mark Schwahn, était connu de tous : « Le staff était assis sur des cana­pés. Les auteures devaient essayer de trou­ver une place où il n’al­lait pas s’as­seoir, pour ne pas être touchées. Souvent, des hommes s’as­seyaient à côté de lui, pour proté­ger les femmes. »

Par exemple, l'homme avait pour habitude de « se coller » aux scéna­ristes, de leur « toucher les cheveux » et de leur « masser les épaules » : « Je sais qu’il en a fait davan­tage, mais ce n’est pas à moi de parta­ger ces histoires », assure l'auteure à qui Mark Schwahn aurait montré « des photos dénu­dées d’une actrice de la série avec laquelle il avait une liai­son ».

Un témoignage rapidement suivi par d'autres en provenance des actrices principales de la série, comme Hila­rie Burton, qui incar­nait Peyton. La comédienne a déclaré sur Twitter être « en colère depuis une décen­nie ». De son côté, Bethany Joy Lenz, l’in­ter­prète d’Ha­ley, a déclaré qu’il « était temps » de parler, et qu’il y avait « encore beau­coup à dire ».

Rubriques

People