Ce samedi 8 septembre, Serena Williams a totalement perdu son sang-froid sur le court de la finale de l'US Open, avant de finir par s'incliner face à Naomi Osaka, sa rivale. Peu fairplay, la tenniswoman n'a pas hésité à qualifier l'arbitre de « menteur ». 

Décidément Serena Williams ne cesse de faire parler d'elle ces derniers temps. Après avoir été critiquée pour le choix de sa tenue - une combinaison noire - en référence à Black Panther lors du dernier tournoi de Roland Garros, la tenniswoman s'est de nouveau illustrée ce samedi 8 septembre, en affrontant sa rivale Naomi Osaka à New York. Un match qui a été perturbé par une altercation remarquée entre la maman de la petite Alexis Olympia et l'arbitre. 

En effet, l'arbitre a reproché à plusieurs reprises à Serena Williams de s'être fait "coacher" par son entraîneur durant le match, ce qui est formellement interdit. Mais ces reproches n'ont pas été du goût de la joueuse de tennis, qui n'a pas hésité à répondre sèchement à l'arbitre : « Je ne triche pas pour gagner, je préfère encore perdre », tout en ajoutant lors du changement de côté : « C'est incroyable, je n'ai pas reçu de 'coaching'. Je ne triche pas, je n'ai jamais triché de ma vie, je me bats pour ce qui est juste, vous me devez des excuses ».

Mais visiblement, l'arbitre n'en avait pas fini avec la tenniswoman, puisqu'il lui a adressé un second avertissement alors qu'elle massacrait sa raquette sur le cours, furieuse. « Vous attaquez ma personne. Vous avez tort. Vous n'arbitrerez plus jamais un de mes matches. Vous me devez des excuses. C'est vous le menteur. Vous êtes un voleur. Vous m'avez volé un point », a alors lâché la joueuse, hors d'elle tandis qu'elle était menée quatre jeux à trois par sa rivale.

Finalement, le coach de Serena Williams a reconnu lui avoir prodigué des conseils durant le match, mais Patrick Mouratoglou n'a pas pour autant manqué d'envoyer un tacle à l'arbitre : « 100% des coaches coachent sur 100% des matches, toute l'année, et tout le monde le sait. Dans 100% des cas que j'ai vus, on prévient d'abord la joueuse. Il ne l'a pas fait », a-t-il avancé. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !