Ronaldo avoue le viol

Cristiano Ronaldo, visé par une plainte pour viol déposée par une Américaine aujourd'hui âgée de 34 ans, doit faire face à de nouvelles preuves accablantes...

CR7, nouvelle victime des Footballs Leaks. Après avoir été dans le viseur de la justice de son pays pour évasion fiscale, en mars dernier, la star du ballon rond se voit accusée de viol. Une agression sexuelle qui se serait déroulée le 13 juin 2009, lors d'une soirée en boîte de nuit à Las Vegas. 

Sa victime présumée, Kathryn Mayorga, aujourd'hui âgée de 34 ans, a livré un récit glaçant dans les colonnes du journal Der Spiegel. « Au moment où elle sortait de la salle de bains, elle accuse Ronaldo de l’avoir poussée sur un lit, pour tenter d’avoir une relation sexuelle avec elle. Et c’est parce qu’elle se protégeait le sexe de ses mains pour éviter d’être pénétrée qu’il l’aurait sodomisée, tandis qu’elle criait “non, non, non” », rapportaient nos confrères allemands. 

Des allégations que la star du Juventus a toujours niées. Mais de nouvelles preuves accablantes viennent gonfler le dossier de la plaignante. Dans son édition du 30 novembre dernier, Der Spiegel révèle l'existence d'un document PDF de 41 pages, dans lequel le footballeur répond aux questions de son avocat. Un document qui avait donc vocation à demeurer privé et à ne pas sortir des quatre murs du cabinet d'avocats Lavely et Singer. Daté du 3 août 2009, ce questionnaire à destination de Me Carlos Osorio de Castro, a pour but de déterminer les circonstances exactes du déroulé de cette soirée. 

« Elle a dit non et stop à plusieurs reprises »

Problème, le footballeur de 33 ans se montre totalement franc avec son avocat, afin que ce dernier puisse assurer sa défense au mieux. Si la version finale du document retient le fait que Ronaldo nie les accusations de viol, l'originale, qu'a réussi à se procurer Der Spiegel, retient au contraire une réponse glaçante au sujet du déroulé de la soirée. « A-t-elle a un moment élevé la voix, crié ou hurlé ? », lui demande son avocat à propos du rapport sexuel établi avec la plaignante. « Elle a dit non et stop à plusieurs reprises », répond alors l'ancien coéquipier de Benzema...

Rubriques

People