Le rappeur Rohff condamné à 5 ans de prison pour violences dans une boutique de Booba

Ce vendredi, le rappeur Rohff a été condamné ce vendredi à 5 ans de prison pour avoir commis des violences dans l'une des boutiques de son rival Booba, en 2014.

 

Booba risque fort de faire un détour de cinq ans par la case prison, si dans les dix jours suivants il ne fait pas appel du jugement rendu ce vendredi par le tribunal correctionnel de Paris. La décision vient sanctionner une rixe extrêmement violente qui avait eu lieu en avril 2014, commise à plusieurs, sur l'un des vendeurs d'une boutique parisienne appartenant à son rival de toujours, le rappeur Booba.

Pour le tribunal, les faits qui résultent de la "rivalité entre les deux rappeurs sont "d'une particulière gravité", et représentent une "action collective préméditée d'une grande violence, sans autre mobile établi qu'une démonstration de force". 

Suite à cette violente bagarre, Rohff avait déjà passé deux mois en prison ainsi que plusieurs mois sous bracelet électronique. À l'issue de l'audience ce vendredi, le rappeur n'a toutefois pas été immédiatement écroué.

Le 21 avril 2014, Rohff, accompagné de plusieurs de ses collègues, pénétrait dans le magasin Ünkut, la boutique officielle de la marque de vêtements créée par son ennemie, Booba. Les images de vidéosurveillance de ce magasin, situé dans le quartier parisien de Châtelet, avaient filmé une rixe d'une extrême violence dans laquelle le groupe d'hommes avait roué de coups un jeune vendeur, en l'abandonnant au sol, dans un état plus que critique. Ils avaient également assommé un deuxième employé avec la caisse enregistreuse, avant de détériorer la boutique.

"J'ai vu rouge, j'ai cédé à la colère", avait admis Housni Mkouboi, le rappeur de 39 ans alias Rohff. 

Rubriques

People