R. Kelly maintenant accusé de pédopornographie

Le rappeur faisait déjà l’objet de 11 accusations d’agressions sexuelles. Il a été de nouveau arrêté, faisant l’objet de 13 nouvelles accusations, cette fois pour pédopornographie et esclavagisme sexuel.

Seulement 5 mois après avoir été libéré sous caution, alors qu’il se disait non-coupable des faits de violences sexuelles dont il était accusé, le rappeur R. Kelly doit affronter 13 nouveaux chefs d’accusation. Il aurait été arrêté à son domicile, dans l’Illinois, aux États-Unis, jeudi 11 juin. Aujourd’hui, il est accusé de pédopornographie ainsi que d’esclavagisme sexuel.

Selon le porte-parole du bureau du procureur américain de l’Illinois, des fichiers pédopornographiques, impliquant des enfants en train de commettre des actes sexuels, ont été découverts en la possession de R. Kelly. Le rappeur est aussi visé par des allégations d’”entrave à la justice”. Tout cela s’ajoute à ses 5 agressions sexuelles abusives aggravées, ses 4 agressions sexuelles aggravées et enfin ses 2 agressions sexuelles. Un témoignage l’accuserait aussi d’avoir forcée une victime, alors mineure, à lui faire une fellation et de l’avoir ensuite violée. Un documentaire, intitulé Surviving R. Kelly, rassemble plusieurs témoignages de victimes présumées, dénonçant une “secte abusive” et l’accusant de retenir des femmes en captivité.

Rubriques

People