Ce jeudi, le géant du streaming musical Spotify a annoncé retirer de ses playlists les titres du chanteur R. Kelly, accusé de nombreux abus sexuels mis en exergue par le mouvement Time's Up.   

C'est une première, ce jeudi 10 mai le géant du streaming musical Spotify a annoncé avoir supprimé de ses playlists les chansons de l'artiste américain R. Kelly, comme le demandait le mouvement Time's Up, qui incite à "couper les ponts" avec le chanteur, accusé d'abus sexuels depuis plusieurs années. 

"Nous voulons que nos décisions éditoriales - ce que nous choisissons de programmer - reflètent nos valeurs"

D'après le New York Times, Spotify aurait déjà agi de la sorte avec le rappeur américain XXXTentacion, en censurant ses titres dans l'attente de son procès pour l'agression aggravée d'une femme enceinte. Le rappeur fait déjà l'objet d'une condamnation pour agression. 

En 2017 également, la plateforme avait écarté de son service plusieurs groupes dont les paroles, qualifiées de "haineuses", prônaient la suprématie blanche ou le mouvement néo-nazis. Mais cette fois-ci, en prenant la décision de censurer R. Kelly, la société suédoise étant désormais son champ d'action à la vie privée des artistes.

"Lorsqu'un artiste ou un créateur fait quelque chose de particulièrement nocif ou haineux (par exemple, de la violence envers les enfants ou de la violence sexuelle), cela peut changer la façon dont nous travaillons avec lui ou dont nous le soutenons", a expliqué la plateforme de streaming qui se défend de "censurer du contenu en raison de la conduite d'un artiste ou d'un créateur". "Nous voulons que nos décisions éditoriales - ce que nous choisissons de programmer - reflètent nos valeurs".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !