Procès Hally­day : aucune négociation possible entre Laeticia et les enfants !

Le 12 février, les deux aînés de Johnny Hallyday apprenaient qu’ils avaient été entièrement déshérités par leur père, et que Laeticia était l’unique légataire de la fortune de son mari. Depuis, c’est une bataille acharnée que se livrent la veuve et les enfants du rockeur. Selon l'avocat de Laeticia, aucun retour en arrière n'est maintenant possible. 

Une audience reportée au 30 mars 

Depuis la mort du célèbre chanteur, le clan Hallyday se livre une bataille sans merci : d'un côté, Laeticia tente de faire respecter les dernières volontés de son mari tandis que de l'autre, David et Laura essayent d'obtenir ne serait-ce qu'une partie de l'héritage de leur père. 

Le 15 mars avait lieu la toute première audience au sein du tribunal de Nanterre. Celle-ci s’était conclue par une victoire pour Laura et David et a été reportée au 30 mars, sur la demande des avocats des deux enfants.

Une négociation devenue impossible 

Dans une interview livrée à Paris Match le 22 mars, Maître Amir-Aslani, avocat de Laeticia, explique pourquoi il est désormais impossible pour les deux parties de négocier.

Selon lui, la communication a été rompue ; il déclare au magazine que « la campagne média­tique orches­trée, visant à déni­grer [sa] cliente la fait souf­frir ».

Il ajoute que les enfants « ont choisi la voie média­tique, puis judi­ciaire, pour commu­niquer avec elle. Leur première mani­fes­ta­tion, après les obsèques, c’est le cour­rier recom­mandé, envoyé à Marnes-la-Coquette. Dans la foulée, Laura trans­met­tait cette lettre à son père […] dont le but était de prendre le public à partie. J’étais alors sur le point d’or­ga­ni­ser un rendez-vous avec David et Laura. Nous y avons renoncé ».

La lettre de Laura pour son père 

Laura avait en effet révélé, dans une lettre destinée à son père, certaines parts d’ombres de sa belle-mère, dont l’image a été énormément noircie depuis. L’avocat ajoute qu’il aurait été possible pour la famille de régler cela à l’amiable, mais que désormais, et depuis toutes ces attaques, il est impossible de revenir en arrière.  

Alors que le magazine lui demande si « une négo­cia­tion entre les deux parties est […] envi­sa­geable », il répond : « elle l’était, mais Laeti­cia n’a jamais reçu le moindre coup de fil de David et Laura ».

Enfin, l’avocat conclut : « pourquoi Laeti­cia négo­cie­rait-elle avec des gens qui la traînent dans la boue, la stig­ma­tisent, l’as­signent, alors qu’elle a le droit, la loi et la juris­pru­dence pour elle ? »

Rubriques

People