Pour Louis Sarkozy, « prendre de la cocaïne chez soi ne fait de mal à personne »

Pour le fils de Nicolas Sarkozy, consommer de la cocaïne à son domicile n'est pas un délit. 

Le fils de Cécilia Attias et Nicolas Sarkozy continue de faire couler de l'encre après sa tribune publiée dans le Washington Examiner. Louis Sarkozy y affirmait sa volonté de voir dépénaliser toutes les drogues sur le territoire américain. Le plus jeune fils de l'ancien président de la République va encore plus loin aujourd'hui, en affirmant dans une interview accordée à Vice avoir reçu à ce sujet "le soutien inconditionnel de [sa] mère" et ne pas voir de mal à consommer de la cocaïne chez soi. 

"Ça a explosé en France alors que je ne m'y attendais absolument pas. En l'espace d'une nuit, il y a eu une cinquantaine d'articles, dont certains qui disaient 'Louis Sarkozy s'oppose publiquement à son père' ou 'Louis Sarkozy appelle à la légalisation des drogues', comme si je rassemblais mon parti, raconte-t-il. Mais la majorité des retours ont été plutôt positifs. Les détracteurs étaient surtout des gens qui pensaient que je n'avais pas de légitimité pour aborder ce sujet, que ça ne me regardait pas."

Le jeune new-yorkais de 20 ans dit avoir "reçu le soutien inconditionnel de [sa] mère, comme toujours d'ailleurs" sur ce sujet particulièrement sensible. Concernant son père, Nicolas Sarkozy, Louis n'en dit rien.  "Sa vie, c'est la politique, et je ne peux en rien l'embêter avec ça. Nos conversations politiques sont quasiment inexistantes, et c'est très bien comme ça. On parle beaucoup plus de foot et du PSG", assure-t-il.

Mais Louis Sarkozy ne s'arrête pas là : "Si tu es seul chez toi et que tu prends de la cocaïne ou de la méthamphétamine, tu ne fais de mal à personne. C'est un peu plus controversé de le dire, mais c'est ce que je pense", déclare-t-il, avant de s'expliquer : "Ta liberté en tant qu'individu s'arrête au moment où celle d'un autre commence. Quand tu prends la voiture intoxiqué par un verre de whisky ou un joint, tu mets en danger la liberté des autres. Mais si tu es seul chez toi et que tu prends de la cocaïne ou de la méthamphétamine tu ne fais de mal à personne."

Rubriques

People