Patrick Bruel: nouvelles accusations

Depuis juillet dernier, Patrick Bruel semblent accumuler les témoignages d’agression sexuelle. La nouvelle plaignante, installée en Espagne, est elle aussi masseuse. C’est dans les colonnes du Parisien qu’elle a expliqué les faits.

En ce vendredi 18 octobre, Patrick Bruel doit faire face à une troisième accusation d’agression sexuelle. La nouvelle victime a évoqué les violences que le chanteur lui a fait subir il y a dix ans de cela. À l’époque, la jeune femme était masseuse pour un grand palace de l’île de Saint-Barth, et elle confie n’avoir jamais eu la force d’en parler jusqu’à maintenant, puisqu’elle n’est plus seule. Son récit est similaire à celui de la première plaignante et elle révèle avoir écrit au procureur d'Ajaccio afin d’apporter de nouveaux détails au dossier.

“Lorsque l’affaire est sortie, une amie m’a envoyé un article. J’ai découvert que tout était similaire à ce que j’avais subi. Je me sens désormais assez solide pour tout dire. Pour moi, mais aussi pour cette jeune fille qui a eu le courage de dénoncer les faits, pour lui montrer qu’elle n’est pas seule. (...) J’avoue que je suis un peu déstabilisée au départ. Il s’installe sur le ventre mais refuse que je lui couvre les fesses. Puis il se retourne, et refuse encore la serviette” a-t-elle expliqué. La situation a très vite tourné au fiasco : “Il m’a pris les mains pour les diriger vers son sexe avant de me dire de lui faire des bisous. Je dis stop, il insiste et j’écourte le massage. Il est arrivé par derrière, il m’a attrapé les poignets et s’est collé à moi. Il était toujours nu et en érection. Je me suis énervée et je lui ai demandé de me lâcher”. Aujourd’hui, la victime regrette de ne pas avoir porté plainte au moment des faits car, pour ce genre de délit, la France a un délai de prescription de six ans.

Rubriques

People