Pascal Cardonna, alias Babybel, sort de son silence : " je ne fréquente que des jeunes"

Le quinquagénaire accusé de viols sur mineurs sort enfin de son silence et s'exprime sur les accusations qui pèsent à son encontre. 

Il dément formellement avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs. Pascal Cardonna, alias Babybel, s'exprime dans les colonnes de Libération au sujet de la plainte pour viol sur mineur et de celle pour corruption de mineur et abus de faiblesse dont il fait l'objet.

Ce cadre de Radio France, âgé de 55 ans, se retrouve depuis mi-janvier au coeur d'un scandale nommé le "JeremstarGate". Selon les deux plaignants, deux jeunes hommes mineurs au moment des faits, Pascal Cardonna les aurait attirés chez lui en prétendant pouvoir leur faire rencontre leur idole, le blogueur Jeremstar, dont il était très proche jusqu'à ce que ce dernier se désolidarise de lui. Pascal Cardonna en aurait alors profité pour abuser sexuellement d'eux. Des accusations que dément fermement Pascal Cardonna, surnommé Babybel, tout en reconnaissant ne fréquenter que des jeunes gens, mais majeurs.

« Parfois, j’ai eu des relations sexuelles avec certains de ces jeunes »

« Depuis que j’ai 20 ans, je ne fréquente que des jeunes. Des garçons, mais aussi des filles. Grâce à eux, je génère de la modernité. Ils m’ont modernisé ! (…) Parfois, j’ai eu des relations sexuelles avec certains de ces jeunes, mais pas avec des mineurs. Regardez : depuis deux ans, je prends en photo la carte d’identité de tous ceux qui viennent chez moi. Tous majeurs », a-t-il affirmé à la journaliste de Libération tout en lui montrant son téléphone portable.

« Si je n’étais pas le meilleur ami de Jeremstar, je ne serais pas victime d’un tel acharnement »

Concernant la plainte déposée par un jeune prénommé Annoir, fin janvier, Pascal Cardonna se défend : « Il ne s’est rien passé entre [lui] et moi : le jour où il m’accuse de ce viol, j’étais dans un hôtel à Argelès et j’en ai la preuve. Son ami Jason, qui m’accuse lui aussi, m’a également envoyé un mail le 17 janvier, en me disant qu’il n’avait rien à me reprocher ! » Et Babybel d'ajouter : « Si je n’étais pas le meilleur ami de Jeremstar, je ne serais pas victime d’un tel acharnement. »

Rubriques

People