La nationalité française refusée à Maître Gims

Les autorités françaises n'ont pas accordé le passeport tricolore à Maître Gims. Le rappeur, qui a pourtant passé les tests pour obtenir la nationalité, s'en émeut. 

Maître Gims est arrivé en France alors qu'il avait 2 ans. Originaire du Zaïre (devenue RDC), le rappeur aujourd'hui âgé de 31 ans souhaitait obtenir la nationalité française. Une demande qui lui a été refusée par les autorités il y a peu de temps, a-t-il fait savoir ce dimanche 18 mars au micro d'Europe 1. 

«Je suis ambassadeur de la langue française dans le monde»

«Je ne suis toujours pas Français. Je n'ai pas compris pourquoi on m'a refusé la nationalité», a déploré l'interprète de "Saper comme jamais", de son vrai nom Gandhi Djuna. «Je m'exprime en français, je suis ambassadeur de la langue française dans le monde. Quand je voyage et qu'on me demande d'où je viens, je réponds que je suis Français», a répété Maître Gims, tout en soulignant le fait qu'il se «sentait Français» et qu'obtenir la nationalité française était «important à ses yeux ». 

«J'ai dû faire des cours. On m'a fait passer un test de français. On me montrait une image d'un frigo et je devais répondre que je voyais un frigidaire. J'ai fait tous ces trucs-là. Il fallait le faire. C'était important parce que c'est la loi. On reproche d'ailleurs souvent aux artistes d'avoir des passe-droits et d'être au-dessus des lois», a tenu à expliquer le rappeur. Selon lui, son dossier de postulation à la nationalité française était «béton». Maître Gims, quelque peu dépité, s'interroge sur les nouvelles démarches à effectuer pour peut être obtenir, enfin, le passeport tricolore. 

Rubriques

People