Meghan Markle : la future princesse d'Angleterre cible d'insultes racistes

La petite amie du président du parti anti-immigration a envoyé des SMS racistes à propos de Meghan Markle, dévoilés par un quotidien britannique.

Meghan Markle est loin de faire l'unanimité en Angleterre, et notamment à cause de sa couleur de peau. Jo Marney s'est rendue coupable de propos racistes à l'encontre de la future femme du prince Harry via l'envoi de SMS à un ami. Selon elle, le mariage entre l'actrice et le prince d'Angleterre va "souiller notre famille royale". C'est la future progéniture du couple qui pose problème à la compagne de Henry Bolton. "Il y aura ensuite un Premier ministre musulman. Et un roi noir", s'inquiète-t-elle dans des propos racistes non voilés, "c'est le Royaume-Uni, pas l'Afrique".

Appels à la démission

Suite à la divulgation de ses propos par The Mail on Sunday, Jo Marney a été suspendue de ses fonctions au sein du parti europhobe et anti-immigration britannique, l'Ukip. À cause de sa compagne, Henry Bolton risque grandement d'être évincé de la présidence du parti qu'il préside actuellement. Paul Oakden, l'homme qui est chargé d'assurer le bon déroulement de l'organisation de son parti a affirmé que l'Ukip devait soutenir son président "à 100%". Cependant, il a précisé qu'une réunion allait être tenue afin de décider si les membres du parti étaient "disposé(s) à (lui) offrir ce soutien".

Rubriques

People