Mathieu Kassovitz réclame les "menottes" et la "prison" pour Sarkozy et Guéant

Alors que la garde à vue de Nicolas Sarkozy reprend ce mercredi 21 mars, le réalisateur Mathieu Kassovitz a réagi sur Twitter en réclament une "tolérance zéro" concernant l'ancien président de la République et son ex-directeur de campagne pour la présidentielle de 2007, Claude Guéant. 

L'acteur et réalisateur a réagi ce mardi 20 mars à l'annonce du placement en garde à vue de Nicolas Sarkozy, accusé d'avoir financé illégalement sa campagne présidentielle de 2007 avec l'argent de la Libye de Kadhafi. Sur son compte Twitter, le cinéaste a fait allusion à une réplique du film Subway de Luc Besson, sorti en 1985. 

"Sarkozy et Gueant. Tolérance zéro. Police. Menottes. Prison.", a écrit Mathieu Kassovitz sur son compte Twitter. Ce n'est pas la première fois que le réalisateur se sert de ce réseau social pour faire passer des messages à plusieurs élus Les Républicains. En décembre dernier, il avait déjà tweeté à l'attention de Claude Guéant : "Je te bise Éric. Je te bise et te rebise. Je te prends, je te retourne et je te bise". Là encore, il s'agissait d'une allusion à une célèbre réplique du film culte Le Père Noël est une ordure. 

Ce mardi 20 mars, Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue suite à l'ouverture d'une information judiciaire en avril 2013 concernant le financement de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007. Le mari de Carla Bruni peut compter sur le soutien de sa famille. Plusieurs cadres LR ont en effet immédiatement pris sa défense, dont Laurent Wauquiez, Maud Fontenoy et Nadine Morano.

Rubriques

People