Mathieu Kassovitz évoque la disparition de sa mère, victime d’un “alcoolisme très dur”

Invité sur les plateaux de télé pour assurer la promotion de Sparring, l’acteur Mathieu Kassovitz a eu l’occasion d’évoquer la législation du cannabis, mais surtout de revenir sur la mort de sa mère, Chantal Rémy.

C’est sur le plateau de l’émission Clique Dimanche, présentée par Mouloud Achour, que le réalisateur a pu rebondir sur l’actualité, en particulier sur le sujet de la légalisation du cannabis. Consommateur régulier d’herbe, il serait important pour lui de ne pas interdire le cannabis, mais de laisser le libre-arbitre aux consommateurs plutôt que de l’interdire complètement.

“Ma mère est morte d’un alcoolisme très profond et dur"

Et l’acteur sait de quoi il parle, puisque sa mère a été la victime de la drogue la plus dure qui soit, l’alcool : “ma mère est morte d’un alcoolisme très profond et dur. J’ai vu des choses très tôt que je ne pensais pas pouvoir voir chez un être humain en allant acheter par exemple de la fausse vodka au supermarché du coin”.

Mathieu Kassovitz se confie rarement sur sa vie privée. On sait simplement que sa mère était monteuse et qu’elle a joué un rôle fondamental dans sa fascination pour le cinéma : "j'ai passé ma jeunesse à jouer dans les bacs de films, avec les enrouleuses et les rouleaux de pellicules”. Il avait d’ailleurs déjà fait appel à ses talents pour l’aider à monter Fierrot le pou, son tout premier court-métrage. “Je te remercie maman de m’avoir ouvert l’esprit sur tout ce que la vie offre et sur le besoin de se révolter contre tout ce qui ne devrait pas exister. Je t’aime”.

Rubriques

People