Maïtena Biraben accueille un migrant

Maïtena Biraben a révélé dans Paris Match avoir commis un délit de solidarité en accueillant chez elle Yacine, un jeune Soudanais sans papiers. 

L'animatrice de RMC estime n'avoir fait que son devoir en accueillant avec son mari, à leur domicile, un migrant. Yacine, 18 ans et originaire du Soudan, s'installe donc chez les Biraben alors même que les quatre enfants du couple n'étaient pas prévenus de son arrivée. 

"Dès le départ, nous sommes conscients des risques. Sans papiers, au moindre contrôle, Yacine peut être reconduit à la frontière immédiatement. Et nous, nous commettons un 'délit de solidarité'. Nous encourons cinq ans de prison et 30 000 euros d'amende. Mais j'en suis certaine : quand le droit n'est pas juste, il faut l'outrepasser", raconte Maïtena Biraben à Paris Match, tout en soulignant : "C'est ce que j'apprends à mes enfants : la désobéissance civile !"

Les premiers jours avec Yacine sont quelque peu compliqués. "Les premiers temps, mon nouveau colocataire m'apparaît comme un garçon taiseux, peu bavard, presque hautain. C'est un môme qui vient de vivre l'enfer, de la traversée de la Méditerranée aux rues de Paris, porte de la Chapelle." Puis, le jeune Soudanais finit par s'acclimater. "La machine à laver, l'ordinateur, Internet, poursuit-elle. Et c'est de lui-même qu'il prend le balai pour m'aider, alors que mes enfants ne l'ont jamais fait !"

Après deux ans passés chez l'animatrice, Yacine finit par obtenir l'asile et emménager dans son propre studio. "Il se prépare à intégrer le programme Wintegreat lui permettant d'étudier à Sciences Po, raconte Maïtena Biraben. Il s'imagine président du Soudan, pour changer enfin la destinée de son pays. Et aussi revoir sa mère et ses neuf frères et sœurs qui vivent encore là-bas, dans des camps."

Rubriques

People