Luc Besson accusé de viol : le témoignage

Sand Van Roy, l'actrice qui a porté plainte contre le réalisateur Luc Besson, qu'elle accuse de viol, est revenue sur les faits devant les caméras de BFMTV. 

Le 18 mai dernier, Sand Van Roy, actrice belgo-néerlandaise, déposait plainte contre Luc Besson, réalisateur français. La jeune femme affirmait alors avoir été violée la veille, à l'hôtel Le Bristol à Paris. Depuis, la comédienne a été de nouveau entendue par les enquêteurs lors de plusieurs auditions, dans lesquelles elle a dénoncé d'autres agressions sexuelles présumées, dont les plus anciennes remonteraient à 2016. Ces deux dernières années, Sand Van Roy affirme avoir vécu sous l'emprise de Luc Besson, qui l'aurait manipulée. En compagnie de son avocate, l'actrice est revenue sur les faits lors d'un entretien accordé à BFMTV.

"J’ai dit ‘arrête’, je lui ai dit clair et net. C’est pas juste ‘non’"

Sand Van Roy revient notamment sur le 17 mai, date à laquelle elle affirme avoir été violée par Luc Besson. "J’avais peur de mourir, ça n’était jamais allé aussi loin. C’était crescendo. Et même le lendemain, j’avais tellement de douleurs que je suis tombée dans les pommes. Et quand c’est aussi violent, ça s’appelle un viol", affirme-t-elle.

"Il m’a imposé des actes sexuels très humiliants"

"J’ai dit ‘arrête’, je lui ai dit clair et net. C’est pas juste ‘non’, c’est aussi pleurer, c’est aussi vomir. Il m’a imposé des actes sexuels très humiliants. J’ai montré mon dégoût, j'ai montré que je n’en avais pas envie. C’est aussi un ‘non’."

Depuis le dépôt de la première plainte pour viol, Luc Besson fait face à de nouvelles accusations, portées cette fois-ci par une autre femme, ex-employée du réalisateur. Celle-ci a contacté la justice en affirmant avoir elle aussi subi des agressions sexuelles au début des années 2000. Des faits prescrits et qui ne peuvent donc pas faire l'objet d'une seconde plainte. 

Rubriques

People