La liste des témoignages s'allonge... cette fois-ci, c'est Léa Seydoux qui raconte sa rencontre déroutante avec Harvey Weinstein.

Un témoignage de plus dans l'affaire Weinstein. Après Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Rose McGowan, Emma de Caunes ou encore Juliette Gorèche, c'est au tour de l'actrice française Léa Seydoux de dénoncer l'agression sexuelle dont elle aurait été victime. Ce mercredi 11 octobre, la comédienne raconte dans les colonnes du Guardian que le producteur américain a eu un comportement plus que déplacé à son égard.

"Il est grand, gros, alors j'ai dû résister vigoureusement"

Lors d'un défilé, Harvey Weinstein avait fait monter l'actrice de 32 ans dans sa chambre d'hôtel, l'invitant à boire un verre en prétextant un motif professionnel. L'assistante de Harvey Weinstein, présente dans un premier temps, ne tarde pas à quitter les lieux. "Nous parlions sur le canapé quand il a soudainement sauté sur moi et a essayé de m'embrasser. J'ai dû me défendre. Il est grand, et gros, alors j'ai dû résister vigoureusement. Je suis partie, complètement dégoûtée, mais je n'ai cependant jamais eu peur de lui car je savais dès le début à qui j'avais affaire."

"Tout le monde savait ce que Harvey faisait"

Sur ce dernier point, Léa Seydoux insiste tout particulièrement. À l'instar de Jessica Chastain quelques jours plus tôt, l'actrice soutient que l'attitude de Weinstein envers les femmes n'était un secret pour personne dans le milieu du cinéma. "Tout le monde savait ce que Harvey faisait et personne n'a rien fait. Il est incroyable qu'il ait pu agir comme ça pendant des décennies et garder sa carrière. C'est seulement possible parce qu'il a énormément de pouvoir.", s'indigne l'actrice qui cependant, jusqu'ici, n'avait pas non plus cherché à ébruiter l'affaire.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !