L'hommage du FC Nantes à Sala

Ce mercredi soir, le FC Nantes disputait son premier match face à Saint-Etienne depuis la disparition en avion d'Emiliano Sala, son ancien buteur. Les deux équipes ainsi que les supporters ont tenu à rendre un vibrant hommage à l'attaquant argentin dont les autorités ont perdu la trace depuis le lundi 21 janvier dernier, date à laquelle son avion a disparu des écrans radar. 

Ce mercredi soir à la Beaujoire, Emiliano Sala était dans tous les esprits. Le FC Nantes, qui retrouvait pour la première fois les terrains face à Saint-Étienne (1-1) depuis la tragique disparition en mer de son ancien attaquant, a vécu une rencontre chargée en émotions. Un hommage, et non pas un adieu, a été rendu à l'ancien héros de la Beaujoire, conformément aux souhaits de sa famille qui conserve toujours l'espoir de le retrouver vivant.

"Tout a été préparé en accord avec la famille. Ce ne sont que des messages d'espoir et de soutien pour Emiliano et sa famille", a fait savoir le club nantais en amont de cette rencontre de la 22e journée de Ligue 1. Ainsi, aucune minute de silence ni minute d'applaudissements n'a été respectée dans le stade, mais une immense bâche représentant le portrait de l'Argentin a été déployée dans le rond central durant l'avant-match, pendant que les écrans géants diffusaient des vidéos. 

Durant l'échauffement, les joueurs des deux équipes ont revêtu des t-shirts à l'effigie du joueur, alors que les supporters de Cardiff City, venus spécialement à Nantes, déployaient une grande banderole sur laquelle on pouvait lire : "On ne t'a jamais vu jouer, on ne t'a jamais vu marquer, mais Emiliano notre beau Bluebird, on t'aimera pour toujours."

Au coup d'envoi, les Canaris ont fait leur entrée avec des brassards verts et des maillots floqués au nom de Sala. Alors que plusieurs chants à la gloire du disparu résonnaient dans le stade, des tifos en l'honneur de Sala étaient également déployés. 

L'émotion est ensuite montée d'un cran lorsque l'arbitre a stoppé le match à la neuvième minute, en référence au numéro que portait l'attaquant argentin avec Nantes. Plusieurs joueurs comme son ancien coéquipier Yacine Bammou ainsi que le coach nantais, Vahid Halihodzic, ont alors lâché quelques larmes. 

Rubriques

People