Kim Glow victime de violences sur les tournages de deux émissions de téléréalité

La star de téléréalité Kim Glow a dénoncé les agressions dont elle avait été victime lors de différents tournages des "Anges", mais affirme qu'elle ne pouvait pas porter plainte, contrainte par la production. 

Si en apparence les séjours des candidats de téléréalité dans des endroits paradisiaques semblent se dérouler sans trop d'accrocs, la réalité est toute autre. C'est auprès de Sam Zirah, un blogueur qui effectue des interviews de star de la téléréalité, que la jeune femme a déclaré avoir été victime de deux agressions lors de deux shows différents. "Je suis déçue, car sur deux tour­nages, j’ai été violen­tée et on mini­mise la chose. La produc­tion se protège pour ne pas avoir le CSA au c** ", lui a-t-elle confié. Malgré le fait qu'elle ait toujours souhaité "porter plainte", elle affirme que la production l'a toujours convaincue de ne pas le faire. Dans le premier cas, une plainte aurait empêché Vincent Queijo, son agresseur, de "sortir du territoire américain"l'émission se déroulant à Miami.

Une altercation virulente avec Amélie Neten

La seconde agression a eu lieu lors d'une dispute avec Amélie Neten dans les Vacances des Anges 2. La Belge lui aurait alors mis "un coup au visage"."J’ai été marquée et tout le monde l’a vu ! J’au­rais pu partir direc­te­ment et porter plainte avec un certi­fi­cat médi­cal. C’était visible ! ". Cependant là encore, la production a "fait comprendre" à la jeune femme qu'il était préférable de ne pas porter plainte, ce à quoi Kim Glow se serait pliée.

Rubriques

People