Kanye West lynché sur les réseaux sociaux pour avoir affirmé que l'esclavage est un "choix"

La star du rap américain a de nouveau créé la polémique ce mardi en estimant lors d'une interview que 400 ans d'esclavage ne peuvent être qu'un "choix".

Il avait déjà été la cible de critiques virulentes pour avoir apporté son soutien à Donald Trump, ce mardi, Kanye West a de nouveau créé la polémique lors d'une interview. «On entend parler de l'esclavage qui a duré 400 ans. Pendant 400 ans? Ça ressemble à un choix», n'a pas hésité à déclarer le rappeur de Chicago dans un entretien accordé au média TMZ, à l'occasion de la sortie prochaine de deux nouveaux albums.

Le mari de Kim Kardashian a ensuite développé : «Nous sommes dans une prison mentale. J'aime le mot ‘'prison'' parce que ‘'esclaves'' est trop lié aux Noirs». «Je sais bien sûr que les esclaves n'ont pas été enchaînés et mis dans des bateaux de leur gré. Nous ne pouvons pas être emprisonnés mentalement pendant les 400 prochaines années», a par la suite enchaîné Kanye West sur Twitter.

Puis, le rappeur a publié une série de tweets dans lesquels il déplore être attaqué «une nouvelle fois» alors qu'il ne fait que «présenter ses idées», avant de conclure par un message que seul Kanye West est capable d'écrire : «L'univers a un plan. Je savais que TMZ serait génial.»

Rubriques

People