Johnny Hallyday a rédigé son dernier testament en France, sans témoin ni notaire

En 2014, le rockeur a rédigé un ultime testament dans lequel il déshéritait totalement ses deux enfants Laura Smet et David Hallyday, au seul profit de Laeticia Hallyday, son épouse. Johnny Hallyday aurait écrit ses dernières dispositions testamentaires seul, en France, sans notaire ni témoin, à son domicile de Marne-la-Coquette.

En avril 2014, Johnny Hallyday a fait part de ses dernières volontés sur papier, seul, à son domicile français de Marne-la-Coquette. Sur ce document de quelques lignes, le rockeur a rédigé à la main ses ultimes dispositions testamentaires, qui déshéritent totalement ses deux grands enfants, David Hallyday et Laura Smet, pour tout léguer à son épouse Laeticia Hallyday et ses deux filles adoptives, Jade et Joy. Un testament établi sans notaire ni témoin, rapporte BFMTV, écrit en France, mais conformément au droit de Californie qui permet de déshériter totalement ses enfants. 

Sur cet ultime testament, Johnny Hallyday a précisé qu'il révoquait expressément ses précédents testaments. Le chanteur a ainsi voulu protéger uniquement ses deux filles adoptives, qui si leur mère Laeticia venait à mourir, hériteront entièrement et à parts égales de son patrimoine et des droits issus de son oeuvre. 

Pourtant, à la fin des années 2000, la star n'avait pas exclu de son testament David Hallyday et Laura Smet. À ce moment-là, il avait à coeur de faire régner une certaine égalité entre tous ses descendants. Une volonté totalement balayée dans son ultime testament, qui surprend bien des proches de Johnny Hallyday et en premier lieu ces deux enfants, qu'il a eus avec Sylvie Vartan pour David et Nathalie Baye pour Laura. 

Rubriques

People