L'humoriste, originaire de Trappes, ne serait plus le bienvenu dans sa ville natale notamment à cause de sa réussite sociale.

D'après la journaliste Ariane Chemin, invitée dernièrement sur BFMTV, Jamel Debbouze, tout comme Omar Sy et Nicolas Anelka auraient bien du mal à revenir dans la ville de leurs origines, Trappes, en région parisienne. Alors que cette ville lui sert régulièrement d'exemple pour créer les personnages caricaturaux de ses spectacles, Jamel Debbouze, dont la femme, Mélissa Theuriau, a réalisé un reportage sur cette cité, ne se sentirait plus légitime à se revendiquer Trappois. Un sentiment nourrit par l'aversion à son égard de bon nombre d'habitants de cette cité, qui reprocheraient à l'humoriste ses sketchs trop caricaturaux à leur égard ainsi que sa méconnaissance actuelle de leurs problèmes quotidiens.

D'après Ariane Chemin, qui signe avec sa consœur Raphaëlle Bacqué le livre La Communauté, Jamel Debbouze ne peut même plus se produire dans sa ville natale. l'humoriste « a voulu revenir pour faire un spec­tacle, ça s'est très, très mal passé », assure-t-elle. D'ailleurs, souligne-t-elle, la dernière tournée de Jamel Debbouze qui a commencé en décembre dernier « ne passe pas par Trappes ».

« C'est vrai que, quand on écoute tous ses sketches, on y voit la ville dans chacun de ses détails, renchérit Raphëlle Bacqué, mais il moque aussi d'une certaine façon, il ironise, il en fait des personnages de comédie, (...) et ça, c'est toujours un peu difficile. Y a quand même un peu du mal à se voir caricaturé », explique la journaliste.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !