Héritage de Johnny Hallyday : l'avocat de Laeticia Hallyday n'exclut pas une conciliation

Mais il faudra que les deux aînés du chanteur fassent profil bas...

Me Amir-Aslani, l'avocat de Laeticia Hallyday, a annoncé ce lundi à l'AFP ne pas être opposé à une conciliation avec Laura Smet et David Hallyday, tout en taclant au passage les deux aînés du rockeur, qui d'après lui "ont tout fait pour que les liens soient aujourd'hui distendus".

Vers une éventuelle conciliation ?

Une réponse qui faisait suite à la volonté annoncée de Me Ravanas, le conseil de Laura Smet, de "trouver un point d'équilibre" d'ici le 15 juin, a-t-il fait savoir sur RTL, date à laquelle le chanteur mort le 5 décembre dernier aurait eu 75 ans. 

"Nous n'avons reçu aucun courrier et Laeticia n'a reçu aucun appel de la part de Laura ou David"assure de son côté Ardavan Amir-Aslani à l'AFP. Toutefois, l'avocat se dit ouvert à une éventuelle conciliation, tout en sous-entendant que la situation actuelle est en majeure partie due à l'attitude des deux enfants aînés de Johnny, qui ont "quand même tout fait pour que les liens soient aujourd'hui distendus".

Ce vendredi 13 avril, la juge des référés du Trubunal de Grande Instance a annoncé son délibéré. Concernant le droit de regard sur l'album posthume de leur père, Laura Smet et David Hallyday ont été déboutés. Néanmoins, la justice a ordonné le gel des biens immobiliers français du rockeur, légués par Johnny Hallyday à son épouse Laeticia dans son dernier testament, rédigé en 2014 aux États-Unis. 

Rubriques

People