Si Laeticia se retrouve dans tous les fils d'actualités depuis le décès de son mari, elle n'est pas la seule à se faire insulter : son avocat, Maître Ardavan Amir-Aslani, reçoit lui aussi son lot de moqueries. 

Bien que Maître Ardavan Amir-Aslani ne fasse que son travail en défendant Laeticia Hallyday au sein du fameux conflit concernant l'héritage de Johnny, l'avocat en prend pour son grade dans cette affaire, puisqu'il reçoit de multiples lettres d'insultes

Il reçoit des menaces et des lettres d'insultes

L'héritage Hallyday a pris une telle ampleur depuis le décès du rockeur, que les actualités ne parlent plus que de cela. Si Maître Ardavan Amir-Aslani est le défenseur de Laeticia, ce dernier a plutôt l'impression d'être l'avocat du diable : depuis qu'il la défend, il se retrouve fréquemment menacé, il reçoit également des lettres d'insultes de la part des personnes qui soutienne plutôt les enfants de Johnny, et certains de ses clients se moquent même de lui. Selon l'avocat, d'origine iranienne, dans certaines lettres il se ferait même traiter "d'étranger" : "c’est ce qui m'a le plus fait mal, car je me sens français, regrette-t-il. La France m'a tout donné. J'ai fait mienne cette phrase de Romain Gary, que je trouve magnifique : 'Je n'ai pas une seule goutte de sang français, mais la France coule dans mes veines'. C'est tout moi.

"Il a dû apprécier ma discrétion"

Pour l'avocat, toutes ces insultes le blessent, surtout qu'il entretenait de bons rapports avec Johnny Hallyday : "Je l'ai toujours vouvoyé et ai gardé une approche professionnelle. Je n'étais pas un fan avide d'autographes... On s'est compris assez vite : tout comme moi, il s'est fait seul, il est parti de rien. Johnny Hallyday est aussi un pur produit de la méritocratie", a-t-il expliqué au média Le Point.  

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !