Grand Corps Malade se paie la tête de Balkany en chanson ! (vidéo)

Dans son titre sobrement intitulé "Patrick", Grand Corps Malade dévoile une chanson ironique sur Patrick Balkany, maire de la commune de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), où l'artiste a tourné le 6 février dernier le clip de ce nouveau titre.

« Je t’admire intensément, je suis ton parcours en secret. Je veux t’écrire depuis longtemps, et cette année je me sens prêt ». On pourrait presque croire à une déclaration d'amour si elle n'avait pas été écrite par Grand Corps Malade à l'attention de Patrick Balkany, maire de Levallois-Perret.

Mardi 6 février, le chanteur se trouvait d'ailleurs dans les rues de cette commune des Hauts-de-Seine pour tourner le clip de sa nouvelle chanson dédiée à l'élu Les Républicains. Un « hommage » qui se veut particulièrement sarcastique ; il faut dire que l'homme politique n'a pas bonne réputation. « Tu parles fort, t’en fais des tonnes, pour moi c’est bien toi le plus grand », clame Grand Corps Malade, accompagné par son guitariste.

« Corruption, Panama papers, j’oublie sûrement quelques affaires »

« Blanchiment de fraude fiscale et déclarations mensongères ; corruption, Panama papers, j’oublie sûrement quelques affaires ; toi tu restes droit dans tes bottes, tête haute et grande gueule ; tous ces juges, toi et tes potes, tu sais même pas ce qu’ils vous veulent », poursuit le slameur, faisant ainsi référence aux nombreuses affaires judiciaires dans lesquelles Patrick Balkany a été mêlé. 

Le principal intéressé, contacté par FranceInfo, ne cache pas son amertume vis-à-vis de Grand Corps Malade. « C’est un artiste, il dit ce qu’il veut », a-t-il fait remarquer, avant d'ajouter, moqueur : « En revanche, c’est curieux, quand il est venu chanter, engagé par le service culturel de la mairie, là il n’a pas chanté contre le père : il a pris son cachet et il a dit merci. » On serait tenté de dire qu'il n'y a que la vérité qui blesse.

Rubriques

People