Exil fiscal de Florent Pagny : il se lâche sur ses détracteurs !

Dans un reportage de Sept à Huit diffusé ce dimanche soir, la star de la chanson française a répondu à ses détracteurs au sujet de son exil fiscal au Portugal... et il n'y est pas allé de main morte !

"Ils n'ont qu'à gagner beaucoup d'argent"

Florent Pagny a été interrogé par TF1 pour l'émission Sept à Huit dans un reportage qui a été diffusé ce dimanche soir. À tous ceux qui protestent sur la légitimité de son installation au Portugal pour des raisons fiscales, le chanteur et juré de The Voice a une réponse simple et sans équivoque : "Ils n'ont qu'à gagner beaucoup d'argent. Et après, on verra comment ils se comporteront."

"Des délires de jalousie ou d'envie"

"Ça, c'est à mon avis des espèces de délires de jalousie ou d'envie parce que quelque part, à un moment, on se dit qu'on n'y arrivera peut-être jamais alors finalement on déteste celui qui peut y accéder", poursuit le chanteur actuellement en tournée dans toute la France pour son nouvel album.

Déjà hostile vis-à-vis du fisc dans sa chanson culte de 2003 Ma liberté de pensée, Florent Pagny avait récemment suscité la polémique en indiquant à un journaliste du Parisien qu'il comptait s'installer au Portugal pour des raisons purement fiscales. Sur le plateau de Quotidien quelques jours plus tard, il avait toutefois nuancé ses propos en tentant de clarifier les choses. "Toutes les performances qu'on peut faire sur le territoire français sont assujetties à l'impôt français, au taux français. Tout ce que je fais en France, je paie mon impôt (...) Jamais je n'ai arrêté de payer des impôts en France."

Rubriques

People