Les débuts amusants de Charlotte de Turckheim dans un film porno

L'actrice de 62 ans a confié dans le magazine VSD son ressenti sur ses premiers pas dans le monde du cinéma où elle a commencé comme figurante... dans un film porno. 

C'était il y a presque 50 ans, mais Charlotte de Turckeim s'en souvient comme si c'était hier. "Avec ma copine, on nous avait proposé de faire de la figu­ra­tion dans un film, raconte la réalisatrice et actrice française. Comme ça se tour­nait dans le château de copains de mes parents et qu’on était payé quelque chose comme 200 euros de la jour­née, on n’a même pas demandé à lire le scéna­rio". Ce qu'elle ne savait pas au moment d'accepter la proposition, c'est que ce n'était pas un film tout public dans lequel elle allait tourner... "Ça s’ap­pe­lait Le Gibier, ajoute l’hu­mo­riste. On pensait que c’était un film de chasse ! Et on nous deman­dait de ramas­ser des pâque­rettes, de nous bala­der dans les bois. Une bluette quoi", s'amuse-t-elle dans les colonnes de VSD.

"C’était pas du soft mais bien du porno PORNO"

Ce n'est que lorsque le film est sorti que Charlotte de Turckeim se rend compte qu'elle a joué dans un film pour adulte. "Quand c’est sorti, c’est devenu "Les Dépra­vées du plai­sir" et crois-moi, c’était pas du soft mais bien du porno PORNO, raconte-t-elle. C’était un peu violent pour une fille qui sortait du 16ème arron­dis­se­ment, ces premiers pas dans le cinéma." 

Très peu fière de sa première apparition à l'écran, l'actrice a pendant longtemps refusé d'assumer son passage. "Tu sais, j’ai pratiqué le déni avec cette histoire, parce que j’ai eu telle­ment honte. Peut-être que ça ne pouvait arri­ver qu’à moi !", raconte-t-elle, amusée.

Rubriques

People