Cloner son chien : vous en rêvez ? Barbara Streisand l’a fait deux fois !

Miss Violet et Miss Scarlett, ce sont les noms des deux chiens de Barbara Streisand, copies génétiques de sa première chienne Samantha, décédée l’année précédente. Une petite folie qui aurait coûté seulement… 100 000 dollars !

 

La récente révélation de Barbara Streisand concernant le double clonage de sa chienne de 14 ans aurait relancé le débat sur le sujet. En effet, l’actrice et productrice aurait déboursé 100 000 dollars pour reproduire sa chienne décédée au cours de l’année dernière. À savoir que si un clone ressemble physiquement à l’original et peut posséder quelques particularités communes au niveau de la personnalité, cette dernière ne sera jamais complètement identique.

 

Happy New Year from my three girls... Pink, Blue & Violet.

Une publication partagée par Barbra Streisand (@barbrastreisand) le

 

Un clonage réussi !

Barbara Streisand aurait affirmé avoir cloner sa chienne lorsque celle-ci était encore vivante. Pour cela, elle aurait demandé un prélèvement de cellules au niveau de la bouche et de l’estomac du chien de race Cotons de Tuléar. Aujourd’hui, force est de constater que Miss Violet et Miss Scarlett ressemblent tout à fait à Samantha, à tel point que la célébrité est obligée de les habiller de vêtements de couleurs différentes pour pouvoir les reconnaître, bien que leurs personnalités soient différentes !

Cloner son animal : une pratique peu régulée

Le clonage coûterait entre 50 000 et 100 000 dollars, et consisterait à prélever des cellules sur l’animal original, tout comme Barbara l’a fait avec Samantha, par un vétérinaire. Cela peut se faire sur l’animal vivant, mais également jusque 10 jours après sa mort, sous certaines conditions. Ensuite, il s’agit de prélever un noyau sur un animal donneur, afin d’implanter un noyau dans un animal porteur, pour donner naissance au clone dans les mois qui suivent.

Bien que l’idée soit alléchante, cloner un animal est une pratique encore peu régulée. De plus, de nombreux experts conseillent d’adopter plutôt que de cloner son animal.

Rubriques

People